Bienvenue sur le site de la CRESS Réunion

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Youtube

L'Economie Sociale et Solidaire (ESS) : un territoire, des Hommes une autre économie

  • Toutes nos missions
  • Au service des SCOP et SCIC
  • Appels à projets
  • Centre de ressources

Le secteur cooperatif : une forte tradition agricole

 

Les premières coopératives ont été initiées peu après-guerre mais des cheminements plus complexes du fait des difficultés d'organisation de la profession ont ralenti leur mise en place. On peut distinguer quatre grandes périodes.
 

1950-1956 : les coopératives filles de la misère

"Pour survivre, il faut s'unir"
 
Cette période caractérise le début du mouvement coopératif dont l'objectif est de se protéger des intermédiaires. L'organisation professionnelle est du type collectif, appuyé par quelques propriétaires qui veulent aider leurs colons et qui ont compris l'intérêt de favoriser la diversification. Les principales étapes de cette période sont :
• 1950 : création de la Coopérative Vanille ;
• 1962 : création de la SICALAIT ;
• 1963 : création de la CAHEB.
 

1956-1970 : le développement agricole par les SICA

" La structure doit créer l'organisation "
 
L'inorganisation professionnelle entraîne une forte intervention de l'administration qui interfère dans les structures pour aider à organiser la production et la mise en marché. Une société d'aménagement semi-publique, la SATEC, est chargée de mettre en place et de gérer ces Sociétés d'Intérêt Collectif Agricole. On assiste alors à la création de :
  • SICA PORC
  • SICAMA
  • SICAFLEURS
  • SICA PATATE
Le système SATEC échoue car le monde agricole ne s'est pas senti concerné par la gestion de ces outils.
 
Dès cette époque, nous assistons à la naissance des premières véritables coopératives d'approvisionnement sur l'initiative de quelques agriculteurs aidés par la DSA (Direction des services agricoles, actuellement DAF). Ainsi, ont pris naissance :
  • la CANA ;
  • la COOP AVIRONS ;
  • la COOPA OUEST.

1970-1979 : les coopératives et les plans de relance

"Les agriculteurs se regroupent autour de projets par produit"
 
La Réunion s'adapte aux mesures nationales et européennes qui interviennent fortement sur l'agriculture Réunionnaise à travers le FORMA (Fonds d'Orientation des Marchés Agricoles), puis de l'ODEADOM. La profession se structure localement au sein de coopératives spécialisées par produit. Nous assistons ainsi à la création de :
  • la CPPR (porcs);
  • la COOPE MIEL (miel);
  • la CPLR (lapins);
  • la SICA REVIA (viande bovine);
  • la SCAAR (volailles);
  • la TROPICOOP (fruits et légumes);
  • le CHAI DE CILAOS (vin).

À partir de 1979 : investissement des coopératives vers l'aval

" Les coopératives structurent leurs filières "
 
Compte tenu du succès obtenus dans les filières de production, les coopérateurs demandent de nouveaux services aux coopératives. Ainsi se créent les coopératives de moyens et de services, ainsi que les premières unions de coopératives. Ainsi sont nées :
  • l'URCOOPA (aliment du bétail) ;
  • la SICABAT (abattoir porcin) ;
  • la SICABOVIN (abattoir bovin) ;
  • la SVP (découpe viande) ;
  • le CRIAP (centre insémination porcine) ;
  • la SICA AUCRE (traitement des sous-produits d'abattage).
 
Et plus récemment :
  • CRÊTE D'OR (abattoir volailles) ;
  • COUVEE D'OR (production poussins) ;
  • OVOCOOP (transformation œufs) ;
  • SARL CENTRALE FRAIS (transport du frais) ;
  • UR2 (transformation vanille) ;
  • CANAVI-BOTANICA (engrais-phyto) ;
  • CPCR (production de cabris) ;
  • COOP VIVEA (légumes) ;
  • SA CENTRALE FRAIS (plate forme) ;
  • SICA VIVEA (plate forme logistique) ;
  • AQUACOOP (poissons) ;
  • REUNILAIT / CILAM (produits laitiers).
 
Créée en 1979, la Fédération Réunionnaise des Coopératives Agricoles (FRCA) regroupe l'ensemble des coopératives, SICA et CUMA de l'île.
 
Le monde coopératif réunionnais est donc très majoritairement axé sur les filières liées à l'agro-alimentaire.
 
 
" La naissance et l’essor des coopératives de production : SCIC et SCOP "
 
A La Réunion, la 1ère SCOP à voir le jour est la SOAA (cabinet d’architectes) en 1979 suivie de la COR (manutention portuaire) en 1982. Un nouveau tournant est marqué avec la création de la SCOPAD qui est la plus grosse SCOP de La Réunion aujourd’hui. 
 
Plusieurs SCOP ont émergé dans le champ de la formation et des services à la personne, suivi de structures dans un nombre très varié de secteurs d’activités.  
La Réunion compte en 2015 une vingtaine de SCOP. 
 
Run Enfance est la première SCIC a faire son apparition à La Réunion en 2011. D’autres structures de la petite enfance ont vu le jour dans cette continuité pour répondre aux besoins du territoire. Depuis 2014, d’autres secteurs s’approprient le statut de SCIC pour répondre aux besoins.
 
A noter que depuis la fin 2014, a été nommé sur le territoire, un délégué régional de l’URSCOP.
 

Nos partenaires financiers

Logo des financeurs - L'Europe s'engage avec le FSE | CRESS de La Réunion | Etat | Ministère de l'Economie, des Finances, et de la Relance | Ministère de la Transition Ecologique | Région Réunion | FEDER