Bienvenue sur le site de la CRESS Réunion

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Youtube

L'Economie Sociale et Solidaire (ESS) : un territoire, des Hommes une autre économie

  • Plateforme d'Appels à Projets | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com
  • ARESS - Annuaire Régionale de l'ESS à La Réunion | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com
  • Toutes nos missions | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com
  • Au service des SCOP et SCIC | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com

Président de l’association KOLKOZ, Stéphane TARIFFE est un professionnel passionné de l’audiovisuel qui a fait le choix d’entreprendre autrement pour développer une autre image de l’insertion des jeunes.
La complémentarité de ses 5 fondateurs permet à la structure pionnière dans l’ESS dans le domaine de la cinématographie de mettre sur écran et sur papier la quintessence des projets qui lui sont notamment confiés par les bailleurs sociaux et les acteurs publics.

 

Portrait de Stéphane TARIFFE | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com

Portrait de : Stéphane TARIFFE
Sa fonction : Président
Structure : Association KOLKOZ
Effectif : 1 salarié CDI issu du chantier d'insertion - 6 bénévoles
Activité
: Association de développement culturel et artistique
Son leitmotiv : être entouré, aller à la rencontre des autres

A la fois studio de production et centre de formation aux métiers de l’audiovisuel, KOLKOZ est une association qui prône la solidarité et la richesse du contact humain, pour mettre en valeur le patrimoine culturel et le potentiel de la jeunesse réunionnaise.

 

Présentez-nous votre parcours - "L’ESS un parcours de vie ?"

Je suis originaire de l’île de La Réunion. Après mes premières années d’études dans le cinéma je me suis engagé auprès de Greenpeace avec l’envie de sauver le monde !
Ce premier emploi au cœur des valeurs de l’ONG a été ma première expérience en tant que salarié et j’ai terminé mes études de cinéma en parallèle.
C’est en enseignant à Ouarzazate au Maroc que j’ai pris goût à l’enseignement.
A mon retour sur l’île, j’ai rencontré 4 autres professionnels de l’image et de l’audiovisuel et nous avons créé le collectif AKOZ. À la suite de la scission du collectif, le centre de formation KOLKOZ a été créé sous forme associative.

 

Pourquoi avoir fait le choix d’entreprendre autrement ?

Nous avons souhaité nous regrouper pour mettre en commun des projets, et des moyens tels que les locaux. Nous sommes des indépendants ayant des métiers différents et transversaux. C’est une complémentarité qui crée une dynamique grâce aux compétences que nous avons dans le secteur audiovisuel, le web, l’animation 2D et 3D.
L’objectif était de monter un centre de formation par le biais d’Ateliers Chantier d’Insertion (ACI) des métiers de l’audiovisuel à La Réunion.
Une fois le projet monté, l’association a connu une rapide progression de son niveau d’activité. Par honnêteté, nous ne nous sommes jamais servis de l’association pour faire de la concurrence déloyale. En ce sens, l’association est soumise à l’IS (impôt sur les Sociétés) et assujettie à la TVA. Notre structure est donc une association sur le secteur marchand avec un vrai modèle économique.

 

Pourquoi le choix de ce statut ?

Le statut associatif permet de regrouper tout le monde - Portrait de Stéphane TARIFFE | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com
Dans l’association nous avons de vrais projets communs. Chacun a son activité d’entrepreneur sous les divers statuts propres au milieu artistique. Le statut associatif permet de regrouper tout le monde. C’est juridiquement plus facile ainsi de mettre en avant les projets communs qui ont une forte valeur humaine. Nous travaillons entre autres avec les bailleurs sociaux, les ACI et le CCASS pour des expositions ou des documentaires.

 

Quelles valeurs défendez-vous ?

 
L’aboutissement de nos prestations relève d’une mise en mouvement collective et d’une dynamique solidaire car il s’agit de fédérer des gens autour du projet. Nous avons le soutien des bailleurs sociaux et des pouvoirs publics. A l’origine, notre projet de centre de formation dans un secteur d’ordinaire loin de l’insertion a été accueilli à bras ouverts et présenté à La Région, au FIS (Fonds d'Investissement Spécialisé) et à la Fondation du Crédit Agricole. Tout le monde y a cru.
Notre objectif est de rendre le rêve accessible parce qu’on observe d’énormes disparités à La Réunion et une jeunesse qui a du mal à rêver sa vie. Je suis convaincu qu’il n’existe pas de petites formations pour mettre le pied à l’étrier. Au vu du taux de chômage à La Réunion, il est important de faire une action sociale pour ouvrir des portes à des personnes éloignées de l’emploi.
Notre objectif est de rendre le rêve accessible  - Portrait de Stéphane TARIFFE | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com

 

Comment celles-ci se traduisent au quotidien ?

La formation c'est d'être passeur et nous aimons partager notre passion - Portrait de Stéphane TARIFFE | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com
Sur l’ACI MAYAZ, ce sont un peu les métiers du rêve que nous faisons découvrir comme celui de réalisateur. Alors que 90% des stages sont dans le secteur du BTP et pour des métiers manuels où il n’y a pas forcément besoin de son imagination, nous demandons à nos apprenants : « ça te dit d’utiliser ton cœur et ta tête pour faire quelque chose ? » Les métiers auxquels nous formons font partie d’une industrie créative et culturelle. On propose du rêve, de l’histoire… ils ont aussi accès à ça ! Les projets sur lesquels nous travaillons ont une forte valeur patrimoniale parce qu’on ne peut pas délocaliser l’industrie de la culture.
La formation c’est d’être passeur et nous aimons partager notre passion.

 

Quels sont vos prochains défis ?

Avant tout, sortir de la crise et reprendre notre activité, car la formation est à l’arrêt.
Nous continuons à faire vivre l’association par les tournages et les captations. Nous allons mettre en place des ateliers de création digitale et de formation à distance. C’est un espace de formation et d’accès à des MOOC avec un appui technique et humain qui permettra de recréer du lien social à l’aire de la digitalisation. Nous souhaitons également nous recentrer sur le patrimoine.
Nous avons des partenariats et travaillons en collaboration avec l’association JB4, le village Titan et intervenons auprès des lycées sur le cinéma. Nous avons également des projets en cours pour la réalisation de films de prévention des violences scolaires avec le conseil des enfants ou auprès des écoles primaires.

 

Selon vous qu'est-ce l’ESS apporte au territoire réunionnais ?

L’ESS donne avant tout la possibilité de mener des projets - Portrait de Stéphane TARIFFE | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com

Je crois que l’ESS donne avant tout la possibilité de mener des projets aux personnes qui n’ont pas les moyens.
Elle permet de faire des tests grandeur nature et de faire émerger des initiatives qui n’auraient pas pu voir le jour sans ces statuts à but non lucratif, porteurs de valeurs.
L’ESS permet également aux rêveurs et à ceux qui ne sont pas forcément entrepreneurs d’entreprendre.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à ceux qui veulent entreprendre dans l’ESS ?

Il est vraiment important de toujours partager ses idées. Pour l’intérêt collectif, nous avons fait connaître notre projet d’ACI audiovisuel à d’autres associations dans le but d’essaimer. Plus on confronte son idée aux autres plus elle s’enrichie. Qui plus est, plus l’idée est partagée par un grand nombre, plus elle devient une réalité. Si notre association paye la TVA et l’IS, ce n’est pas pour rien : une structure de l’ESS est un vrai modèle économique à porter. Cela crée de la richesse. On peut travailler, gagner sa vie dans l’ESS, garantir des emplois, des activités et de belles productions.

 

Quel est votre leitmotiv ?

Le plus important : être entouré, aller à la rencontre des autres. J’adore travailler en équipe. On ne fait pas un film pour soi, on le fait pour les autres.

 

  Association KOLKOZ | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com  
  Visitez la page Facebook de l'association KOLKOZ | Source : CRESS de La Réunion - www.cress-reunion.com  

Pour contacter l'association KOLKOZ :

Tél. : 0692 24 75 86
Mail :

Nos partenaires financiers

Logo des financeurs - L'Europe s'engage avec le FSE | CRESS de La Réunion | Etat | Ministère de l'Economie, des Finances, et de la Relance | Ministère de la Transition Ecologique | Région Réunion | FEDER